RTECA-EM

Filtration Mécanique
La filtration mécanique simple (de 1 à 5 microns) est peu coûteuse. Elle sert, dans nos systèmes, à protéger les filtres plus coûteux des matières en suspension qui risque de rendre ces derniers rapidement inutilisables (de les boucher).

TECE

Microfiltration

Nous utilisons le terme Microfiltration pour une filtration absolue des bactéries avec un seuil de filtration mécanique inférieur à 0,45 microns.

H3P

Osmose Inverse
L’osmose inverse n’est pas une filtration purement mécanique.
La théorie à retenir est le modèle de la solution-diffusion, c’est-à-dire l’eau se dissout dans la membrane et passe à travers. Les membranes de l’osmose inverse sont fabriquées avec des matières de synthèse (polyamides).

charbon-actif

Charbon Actif

L’utilisation du charbon (actif) pour la filtration de l’eau est très ancienne (Phéniciens -500).

Le charbon actif agit de deux différentes manières :

- par adsorption : les substances dissoutes dans l’eau sont retenues (adsorbées) à la surface d’une manière très efficace. On peut estimer la surface de 1g de charbon actif à environ 1 km2.

- par catalyse : déchloration de l'eau par action catalytique du charbon actif : HClO (acide hypochloreux) et ClO- (ion hypochlorite) donnent O2 (oxygène) et Cl- (ion chlorure).

RechargesUniversellesSpcifiquesNitratesBotede5

Résine échangeuse d'ions

Une résine échangeuse d'ions est constituée d'un réseau tridimensionnel de polymère de haute masse, le plus souvent du polystyrène, sur lequel sont greffés des groupements fonctionnels ionisés ou ionisables qui lui confèrent la propriété d'échangeurs d'ions.

Il existe 2 catégories de résines :

  • Les échangeurs de cations qui élimine les cations de Calcium et Magnésium de l'eau du robinet pour les besoins culinaires. Elle filtre relativement bien le plomb.
  • Les échangeurs d'anions qui élimine les ions de nitrate

 

KDF

Oxydo-Reduction

L’oxydo-réduction est l’un des principes de base de tout processus électrochimique. Si dans la nature l’oxydation est considérée comme un processus de dégradation par l’oxygène, ce n’est pas le cas dans l’oxydo- réduction. L’augmentation des électrons est la réduction et l’oxydation la perte d’électrons.

Cela permet l'élimination des métaux lourds, d'hydrogène sulfide et une réduction du chlore 5 à 10 fois supérieure au charbon actif.